Refouler, c’est mettre à distance ce qui est traumatisant, parce que c’est problématique, et c’est donc ce qui est problématique qui fait généralement l’objet de refoulement par des réponses appropriées, qui le déplacent, le transforment, le font évoluer. Refouler est une façon d’instaurer de la différence entre ce qui pose problème et ce qui résout. Cela va de la constitution d’un inconscient, où le refoulé demeure implicite et ignoré, à la prise en charge expresse du problématique par des formes extrêmement originales qui singularisent la problématicité tout en la véhiculant par des réponses qui semblent la résoudre.