Dans ce recueil de quatre articles théoriques écrits entre 1976 et 1979,
W. R. Bion aborde certains de ses thèmes fondamentaux : la césure, la turbulence émotionnelle, la preuve de la pertinence d’une interprétation et les difficultés de communication entre analyste et analysant lors de l’expérience analytique. Les deux premiers articles, “Emotional Turbulence” et “On a Quotation from Freud”, ont été d’abord publiés dans les actes du congrès deTopeka (mars 1976), par l’International Universities Press, New York. Les deux autres, “Evidence”
et “Making the Best of a Bad Job” (le dernier article écrit par W. R. Bion), sont parus dans The Bulletin of the British Psycho-Analytical Society. Ces quatre textes ont été réunis par Francesca Bion, en 1987, sous le titre Four Papers et constituent aujourd’hui la troisième partie des Clinical Seminars and Other Works, publiés par Karnac en 2000. L’édition française de ces articles est suivie d’une postface par Pierre-Henri Castel, d’un index et d’une bibliographie, ainsi que d’une reproduction d’un dessin des Carnets de Léonard de Vinci, cité par Bion.

Culpabilité excessive, voire monstrueuse, petites manies angoissées, perfectionnisme, sentiment d’être forcé à toucher, à laver, à vérifier, idées horribles qu’on redoute de mettre en œuvre malgré soi, ces symptômes, que la psychiatrie qualifie aujourd’hui d’obsessions-compulsions, n’ont pas toujours existé. Pierre-Henri Castel raconte ici comment toutes ces souffrances, souvent secrètes, se sont compliquées à mesure que la conscience morale devenait la valeur suprême de l’individu occidental.  Des « scrupules religieux » au début du XVIIe siècle à l’invention par Freud de la « névrose obsessionnelle », il retrace, telle une épopée morale, la douloureuse naissance de notre intériorité.

Pierre Henri-Castel est directeur de recherches au CNRS (Paris Sciences et Lettres, Institut Marcel Mauss, EHESS – Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités, LIER). Ses travaux portent sur l’histoire et l’épistémologie de la médecine mentale, la philosophie de l’esprit et l’anthropologie sociale. Membre de l’Association lacanienne internationale (ALI), il exerce la psychanalyse à Paris.