Ce terme créé dans les années 1980 recherche la fusion entre les sciences exactes et les sciences humaines, sans pour autant réduire l’homme à son cerveau. Le rêve d’une science unifiée vise notre analyse de la matière vivante, notre manière de comprendre comment la matière produit de l’homme. Cet ouvrage établit les conditions d’un dialogue fécond entre la philosophie et les neurosciences.