Il y a peu, j’ignorais encore (et vous aussi, peut-être) l’existence de cette mouvance aujourd’hui très tendance, le « développement personnel ». Et c’est en visitant les librairies que j’ai découvert l’explosion de ces drôles d’ouvrages censés nous aider à trouver un bonheur… préfabriqué.

Devant des titres aussi prometteurs que Soyez heureux tout en souffrant, Votre moi est important, Devine qui tu es, devant des concepts aussi surréalistes que la reconstruction de l’espace intérieur, l’art du soi génératif et le training autogène, devant enfin des conseils aussi surprenants que : Apprenez à traire une vache ou Demandez votre chemin à trois personnes dans la rue… même si vous le connaissez (sic), l’occasion était trop belle de brocarder gentiment ces guides de savoir-être.

Voilà pourquoi, dans ce livre, je m’étonne, j’essaie de comprendre, mais surtout je m’amuse (et vous aussi, je l’espère !) en suggérant à mon tour des recettes de bonheur, plus légères. Et à une injonction du genre : Pour mieux affronter les autres, apprends à t’affronter toi-même, je propose dans hésiter : Je triche en jouant au solitaire…